Les Outils d’Accompagnement

Les outils de support pour explorer la Gymnastique Sensorielle

La Gymnastique Sensorielle® est un des 3 piliers de la Pédagogie Perceptive. Son projet central est l’éducation sensorielle du geste ; c’est à dire l’exploration des composantes cachées de nos gestes, devenus trop souvent automatiques et distants de nous-même ; mais aussi d’aider les vécus intérieurs à apparaître et prendre forme dans notre singularité, et les réconcilier avec nos manières d’être dans le monde. Tous les outils et supports proposés dans le cadre de nos activités visent à enrichir le rapport à notre corps, à nos mouvements et, plus largement, à nous même, aux autres, à notre vie... Dans ce sens, chacune des modalités présentées ici sont mises au service de ce projet spécifique d’éducation sensorielle du geste.

Les échauffements sensoriels : regroupent toutes les pratiques d’entrainement et de facilitation, en position allongée, assise ou debout, seul ou en interaction, avec des supports ludiques (ballons, bâtons…) pour explorer le mouvement dans tous ses possibles.

Le mouvement codifié : est un enchainement de mouvements chorégraphiés à vocation à la fois éducative, de bien-être et de préparation à l’expression artistique, mais aussi de démarche personnelle comme peuvent l’être le Yoga ou le Taï Chi ; ce qui a fait dire à Danis Bois que « le mouvement codifié est à l’occident ce que le Yoga ou le Taï Chi sont à l’orient. »

Extrait du mouvement codifié, la séquence de « l’Envol »

Le toucher d’éveil sensoriel : Ce toucher, proposé en position allongée ou assise, est une préparation au mouvement, en mettant le corps dans un état de relâchement et de détente. Il réinstaure un sentiment de plus grande unité et cohérence internes avant la mise en action. Il vise aussi à apprendre à mieux écouter l’autre et l’accompagner avec respect dans le passage de l’intériorité à l’extériorité.

La méditation de Pleine Présence® : est une pratique de méditation axée sur le ressenti de l’intériorité corporelle.
C’est un entrainement à devenir plus stable dans son écoute, plus présent à soi, plus solide dans la mise en action, à construire un lien de familiarité avec son intériorité pour donner au geste un enracinement plus profond.
On assiste à l’éveil progressif d’un sens du mouvement fondé sur le ressenti d’un mouvement interne : l’expérience concrètement vécue d’une force interne porteuse d’une douceur et d’un sentiment d’être en plus grande proximité avec soi et la vie.

L’échange verbal : est conçu comme une mise en mots des vécus ressentis au cours du travail. Il vise à donner toute leur ampleur et leur valeur aux expériences éprouvées. Ces échanges sur un mode profondément empathique entre l’élève, le groupe et le pédagogue, éclairent les enjeux internes et singuliers souvent cachés ou implicites, et offrent à l’expérience corporelle un point d’appui pour mieux appréhender les richesses cachées dans nos gestes.

L’écriture expérientielle : permet de garder la trace tangible des informations perçues pendant les exercices. Elle constitue un support précieux pour réaliser dans la durée un travail de réflexion et/ou de création ludique ou poétique en proximité avec soi.